lundi 30 mars 2015

La déclaration du jour



source : lapresse.ca

“Phil Kessel ne travaille jamais assez fort. C’est mon boulot de regarder les matchs et d’en parler. Quand le manque d’effort est épouvantable, le manque d’effort est épouvantable. Je ne l’invente pas. Je ne connais pas Phil Kessel. Parait-il qu’il aime la pêche et jouer aux cartes. Et j’adore ça aussi. Je pourrais probablement jouer avec lui. Mais quand je le vois à l’oeuvre sur la glace, il y a beaucoup de choses que je n’aime pas…

“Je parle beaucoup de mes propres regrets. Je me demande si Phil Kessel se retrouvera un jour, étendu dans son lit à 45 ans, en se disant qu’il aurait dû essayer plus fort. Je ne sais pas si ça arrivera, mais c’est un sentiment horrible une fois à la retraite. J’aurais pu être meilleur, j’aurais pu être bien meilleur.
-Jeff O’Neill, ancien attaquant des Hurricanes de la Caroline et des Maple Leafs de Toronto, désormais très apprécié pour son franc-parler sur les ondes de TSN.
Comprenez-vous un peu mieux pourquoi les Leafs tentent de se départir de leur meilleur compteur? Pourquoi ils en ont marre qu’il déteigne ainsi de la mauvaise façon sur ses coéquipiers?