mercredi 12 novembre 2014

CANADIENS LE CH COUPE LES AILES DES JETS



source : tvasports.ca

«L’important pour moi, ce n’est pas de se concentrer à marquer plus de buts: c’est surtout de les empêcher.»
 
Les paroles du directeur général du Canadien de Montréal, Marc Bergevin, qui a glissé cette phrase au cours de son point de presse expliquant la transaction de Travis Moen, mardi, ont pris des allures de prémonition en soirée au Centre Bell.
Les buts :
Les joueurs du Canadien ont appuyé leur patron de la plus brillante des façons. Des buts de Lars Eller, Alex Galchenyuk et Tomas Plekanec (dans un filet désert), jumelés aux 29 arrêts de Carey Price, ont permis au Tricolore de défaire les Jets de Winnipeg au compte de 3-0.
 
«On a vu Carey Price à son meilleur. Il a fait des arrêts-clés à des moments importants de la rencontre», a vanté l’attaquant Manny Malhotra.
 
Le gardien a ainsi réussi son premier jeu blanc de la saison. Il peut remercier Andreï Markov dont le bâton a propulsé le tir d’Evander Kane dans la foule. Avec moins d’une minute à écouler à la rencontre, l’attaquant se trouvait devant un filet ouvert.
 
Considérée comme l’équipe de l’heure dans l’Ouest, la troupe de Paul Maurice n’avait pas perdu en temps réglementaire à ses huit matchs précédents.
 
Sekac, la locomotive
 
Comme il l’a fait lors de la visite du Wild du Minnesota, samedi, le troisième trio du Canadien a donné le ton. S’il continue à jouer de la sorte, Jiri Sekac ne mettra pas de temps à faire oublier Rene Bourque. Ses entrées de zone en puissance ont permis au Tricolore d’obtenir quelques occasions de marquer.
 
C’est justement en débordant un défenseur le long de la rampe, lorsqu’il était en possession de la rondelle, que le Tchèque a permis à Lars Eller d’ouvrir la marque. Laissé sans surveillance, le Danois a profité d’un retour pour inscrire son quatrième but de la saison.
 
«On aime beaucoup cette combinaison, les gars jouent très bien ensemble. Ils ont beaucoup de passion et ils ont la bonne attitude», a souligné l’entraîneur-chef Michel Therrien.
 
Revirements de Subban
 
Sur un volet plus négatif, l’attaque massive du Tricolore fut une fois de plus invisible. Elle a été limitée à cinq tirs en trois occasions. Il y a maintenant 10 parties qu’elle n’a pas trouvé le fond du filet (0 en 22).
 
Quart-arrière de cette unité, P.K. Subban a également connu quelques pépins autant en avantage numérique qu’à forces égales. Le défenseur de 25 ans a commis deux revirements, une passe à l’aveuglette à sa propre ligne bleue et une feinte de trop en territoire neutre, qui se sont transformées en deux occasions de marquer.
 
Les revirements de Subban : Revirement no 1 - Revirement no 2
 
Sur la première, une échappée, le tir de Mark Scheifele a frappé le poteau. Sur la seconde, un deux contre un, Price a eu le meilleur sur Bryan Little.
 
Un autre retour
 
L’échappée de Scheifele était la troisième à laquelle faisait face Price en première période. Auparavant, il avait eu le dernier mot sur Dustin Byfuglien et Evander Kane.
 
Avec Price en pleine possession de ses moyens, les attaquants du Canadien ont eu toute la latitude nécessaire pour attaquer le filet d’Ondrej Pavelec.
 
À l’instar d’Eller, Galchenyuk s’est emparé d’un retour, cette fois de Tom Gilbert, pour doubler l’avance des siens, tôt en troisième période.
 
Rappelé des Bulldogs la veille, Drayson Bowman a disputé son premier match avec le Canadien.