samedi 17 mai 2014

Montreal vs New York : Le Canadien ramené sur terre



source : tvasports.ca

Daniel Brière avait pris soin de mettre tout le monde en garde.
 
Une carence émotive pourrait être dangereuse pour le Canadien de Montréal.
 
Samedi après-midi au Centre Bell, les Rangers de New York ont profité d'un début de match sans vigueur du Tricolore pour se forger rapidement une avance de 2-0.
Une priorité qui, malgré un réveil des hommes de Michel Therrien en deuxième période, a mené à un gain de 7-2 des «Blue Shirts».
 
Le Canadien s'est ainsi fait servir la même médecine qu'il avait servie au Lightning de Tampa Bay et aux Bruins de Boston en leur volant l'avantage de la glace grâce à un gain en ouverture de série.
 
Blessé (au genou ou à la cheville droite) lors d'une collision avec Chris Kreider au cours du deuxième tiers, ¬Carey Price a cédé sa place à Peter Budaj au moment d'amorcer le dernier vingt.
 
Après-midi facile
 
Henrik Lundqvist, qui n'avait pas célébré la victoire au Centre Bell depuis le 17 mars 2009, a pu chasser ses démons sans trop de difficulté.
 
Le Suédois a stoppé moins de rondelles que ses coéquipiers (20 contre 23). Ceux-ci bloquant constamment les lignes de tir, Lundqvist n'a pratiquement eu qu'à faire face à des lancers décochés en périphérie.
 
«Contre le Canadien, il faut être intelligent avec la rondelle. D'ailleurs, nous nous sommes fait prendre à quelques reprises, ce qui leur a donné quelques chances de marquer», a mentionné le gardien.
 
P.K. Subban, Max Pacioretty et Rene Bourque sont les seuls joueurs des favoris de la foule à être parvenus à s'approcher du gardien des ¬Rangers.
 
Si ce dernier a eu le meilleur en raison de sa vive mitaine lors des deux premières occasions, il n'a rien pu faire sur la frappe de Bourque, déviée par Ryan McDonagh.
 
Maîtres de l'enclave
 
Au moment d'accorder ce but, les Rangers avaient déjà trompé la vigilance de Price à deux occasions.
 
Oublié dans l'enclave dans les premiers instants de l'engagement initial, Martin St-Louis a ouvert la marque après avoir été repéré par Dominic Moore.
 
L'ancien attaquant du Canadien a eu le même flair, moins de deux minutes plus tard, en rejoignant Mats Zuccarello, qui se trouvait également à quelques pieds du filet de Price.
 
D'ailleurs, les 20 premières minutes ont été totalement à l'avantage des visiteurs.
 
Acte de présence
 
Malgré tout, le CH semblait être revenu dans le coup en deuxième grâce à un peu plus d'acharnement, mais deux buts rapides de Kreider et Brad Richards, dans un intervalle de 49 secondes en fin d'engagement, lui a brisé les reins.
 
«Ces deux filets ont fait mal, car on avait enfin réussi à reprendre notre rythme», a indiqué Thomas Vanek.
 
Avec Budaj devant le filet, le Tricolore n'a fait qu'acte de présence. McDonagh, Derek Stepan et Rick Nash ont complété le massacre.
 
Les Rangers ont lancé un message clair. Alors, à tous ceux qui voyaient déjà le Canadien en finale de la Coupe ¬Stanley: rebienvenue sur terre.
 
Lars Eller a marqué l'autre but du ¬Canadien dans une cause déjà perdue.
 
Derick Brassard a quitté le match après seulement deux présences en raison d'une percutante mise en échec de Mike Weaver. Il a semblé se blesser à l'épaule gauche.