mercredi 28 mai 2014

Canadien : Toujours vivant ! #ch #canadien #rangers #playoffs #habs



source : Tvasports.ca

Certains joueurs ont le don de choisir le bon moment pour s’illustrer. Avec son équipe adossée aux câbles, Rene Bourque a livré sa meilleure performance depuis qu’il porte l’uniforme du Canadien.
La fierté du Lac La Biche y est allée d’un tour du chapeau, se permettant même de marquer le but gagnant, menant le Canadien de Montréal à une victoire de 7-4 sur les Rangers de New York. Un gain cependant acquis non sans difficulté.
À voir : Sommaire
À voir aussi : 
La troupe de Michel Therrien ayant évité l’élimination, Bill Daly, adjoint au commissaire Gary Bettman, n’a eu d’autre choix que de remballer le trophée Prince-de-Galles, remis aux champions de l’Association de l’Est.
La sixième rencontre entre les deux formations sera présentée, jeudi soir, au Madison Square Garden.
Le réveil de l’attaque massive
Coulé par son attaque massive limitée à un seul but en huit occasions dimanche, le Canadien s’est assuré de ne pas revivre le même cauchemar.
Alex Galchenyuk a profité de la première punition du match, décernée à Chris Kreider, pour ouvrir la marque.
Puis, puni pour obstruction sur le gardien, Mats Zuccarello venait tout juste de sortir du cachot lorsque Bourque a inscrit son premier de la soirée, le quatrième des siens.
Victime de quatre buts sur 19 tirs, Lundqvist a cédé sa place à Cam Talbot lors de l’arrêt de jeu suivant.
Circulation lourde
Le gardien a effectivement mal paru sur les buts de Tomas Plekanec et de Max Pacioretty (quelle passe de Brendan Gallagher sur la séquence!). Au moins, les attaquants du Canadien peuvent se vanter de lui avoir fait la vie beaucoup plus dure que lors des matchs précédents.
Ils ont constamment mis de la circulation devant le filet des Rangers et se sont montrés insistants près du demi-cercle du Suédois.
Stepan, le miraculé
Dans le camp des Rangers, Derek Stepan a surpris tout le monde en reprenant son poste à peine cinq jours après avoir subi une fracture de la mâchoire.
L’athlète de 23 ans s’est assuré de ne pas faire qu’acte de présence. Il a aidé son équipe à demeurer dans le match en faisant scintiller la lumière rouge à deux occasions.
Mais le miraculé n’a pas été le plus prolifique joueur des visiteurs. Kreider, le mal-aimé des Montréalais, a enregistré quatre points, dont un but.
Son but venait couronner une poussée de trois des Rangers inscrits en 4 mins 24 s, faisant passer le pointage de 4-1 à 4-4.
La foule, enthousiaste, s’est alors tue. Jusqu’à ce que Bourque redonne les devants au Tricolore avant la fin du deuxième tiers et ajoute à l’avance des siens au retour de l’entracte.
Weise titubant
Exceptionnel depuis son arrivée dans la série, Dustin Tokarski, également déjoué par Rick Nash, n’a pu réaliser autant de miracles que lors de ses apparitions précédentes.
La bonne nouvelle, c’est que Lundqvist n’était pas, lui non plus, dans sa meilleure forme.
À mi-chemin de la troisième période, Dale Weise a été sonné par une mise en échec de John Moore similaire à celle que Brandon Prust avait servie à Stepan.
Cette fois, les arbitres n’ont pas raté l’action chassant le défenseur des Rangers pour cinq minutes.
David Desharnais a complété la marque dans un filet désert.