vendredi 30 mai 2014

Canadien : C'est fini! #hockey #serie #fini #habs #ch #canadien #rangers



Source : Tvasports.ca

Le Canadien de Montréal croyait à l’impossible, mais cette équipe courageuse a finalement rendu l’âme.
 
Les Rangers de New York ont brisé le rêve d’une première présence en finale de la Coupe Stanley depuis 1993 pour le CH en l’emportant 1-0 lors du sixième match, jeudi au Madison Square Garden.
À lire et à voir également :
Pour la quatrième fois depuis le début des séries, le Tricolore faisait face à l’élimination. C’était la fois de trop.
 
«Je suis fier de cette équipe, de cette organisation, mais pour l’instant, ça fait terriblement mal», a déclaré Josh Gorges.
 
Les Rangers ont contrôlé la très grande majorité de cette sixième rencontre.
 
Depuis la fin du cinquième match, Alain Vigneault promettait que son équipe reviendrait à sa réelle identité. Sur le plan défensif, les «Blueshirts» ont signé un sans-faute.
 
Henrik Lundqvist a eu à bloquer seulement 18 tirs pour obtenir son premier jeu blanc des séries. Il a réalisé un petit bijou en deuxième période contre Thomas Vanek.
 
«Il faut rendre crédit aux Rangers, nous étions incapables de générer de l’attaque dans ce match, a analysé Michel Therrien. Sur le plan défensif, ils ont joué un match parfait.»
 
Après 20 ans d’attente, les Rangers retournent à l’étape ultime. Ils attendront maintenant de connaître l’identité du vainqueur entre les Kings de Los Angeles et les Blackhawks de Chicago.
 
Dustin Tokarski n’a absolument pas à rougir de sa performance. Le remplaçant de Carey Price a été le meilleur joueur du CH à Manhattan.
 
Départ timide
 
Dès les premières secondes du match, les «Blueshirts» ont dicté le jeu. Le Norvégien Mats Zuccarello a d’ailleurs cogné à la porte de Dustin Tokarski.
 
Après 10 minutes, les Rangers malmenaient le CH 8-1 au chapitre des tirs au but, mais c’était toujours 0-0 dans la colonne des buts.
 
Inspiré par Tokarski, le Tricolore a tranquillement regagné ses couleurs. Alex Galchenyuk, qui a touché la cible à ses deux derniers matchs, a décoché un bon tir du revers, mais Lundqvist n’a pas bronché.
 
Un poteau, un exploit, un but
 
Derek Stepan, l’homme à la mâchoire bionique, a fait augmenter le rythme cardiaque de Michel Therrien au début de la deuxième période.
 
Le centre des Rangers a vu Tokarski effleurer la rondelle, qui a ¬ensuite terminé sa route sur le poteau.
 
Toujours à égalité 0-0 à mi-chemin dans le match, Thomas Vanek a connu un regain de vie.
 
Sur une descente à deux contre un avec Michaël Bournival, Vanek a cherché à lui refiler la rondelle. Dan Girardi a bloqué sa passe en plongeant sur la glace.
 
Au même moment, la rondelle a bondi dans les airs. C’est à cet instant que Lundqvist a signé un arrêt spectaculaire.
 
Le «Roi Henrik» a volontairement jeté son bâton pour mieux réaliser une petite roulade. Dans un arrêt digne des acrobaties de Dominick Hasek, le gardien a stoppé la passe de Vanek avec son bloqueur.
 
Encore une fois, c’était une question d’un centimètre ou deux.
 
À la fin de la deuxième, les Rangers ont finalement décoincé le pointage grâce au travail de leur quatrième trio. Embourbé dans son territoire depuis trop longtemps, le CH a finalement cassé.
 
Dominic Moore, un ancien du Tricolore, a profité d’un relais précis de Brian Boyle pour marquer son troisième but des séries.
 
Un but, c’était finalement assez pour les Rangers. En troisième période, ils ont réussi à fermer le jeu pour obtenir leur billet vers la finale.