mercredi 30 octobre 2013

Canadiens : Une victoire méthodique



Source : Rds

Link : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter


  Le Canadien a remporté un troisième match à ses quatre dernières sorties en ayant le dessus de façon méthodique sur les Stars de Dallas au compte de 2 à 1 au Centre Bell.

Les hommes de Michel Therrien ont semblé bien respecter son plan de match pour empêcher Erik Cole de savourer la victoire à son retour dans l’amphithéâtre montréalais. Il s'agit du premier triomphe du Tricolore par un but en 2013-14 et l'équipe n'a concédé qu'un but en six périodes.


« Le fait qu'il nous manque des joueurs, ça nous force à bien jouer défensivement, a déclaré Therrien. Encore ce soir, on l'a bien fait. Tant qu'on garde cette mentalité-là, on va se donner des chances de remporter des matchs. J'ai aimé l'effort de tout le monde. »

Cole s’est fait très discret pour les Stars (5-6-1) de Lindy Ruff qui avaient battu les Sabres à Buffalo lundi.

Michaël Bournival a poursuivi sur son excellente lancée en enfilant son troisième but et septième point en dix matchs.

Rene Bourque s’est avéré l’autre buteur du CH (8-5) tandis que Raphael Diaz a participé aux deux buts de sa troupe.

« Le trio de Plekanec et Bournival est important pour nous, a dit Therrien. Non seulement ils vont chercher une production offensive, mais ils ont souvent le mandat de jouer contre le meilleur trio adverse. Ils vont très bien, et on dirait que Bournival amène de l'énergie à nos vétérans par son intensité. »

Outre un tir échappé de Cody Eakin, Carey Price a veillé au grain devant son filet à la suite d’une soirée de congé lundi face aux Rangers de New York. Il s'est notamment illustré dans la dernière minute devant Eakin et en première période contre Jamie Benn.

Disputant un deuxième match, Louis Leblanc a produit quelques étincelles avec David Desharnais et Bourque. Tout comme Leblanc, Douglas Murray a également obtenu une autre partie pour se faire valoir.
Stratégie optimale pour le Canadien

« La présence de Murray est primordiale, a admis Therrien. C'est un joueur très difficile à affronter, et on a pu le constater par sa présence physique, dans les coins de patinoire, devant le filet. S'il peut punir l'adversaire, il va le faire. Il a joué un match dans ses limites, mais l'a bien fait. »

En première période, le défenseur Francis Bouillon n’a pas refusé une invitation du Français, et ancien des Saguenéens de Chicoutimi, Antoine Roussel de jeter les gants au premier tiers.

Le Québécois Alex Chiasson, qui cumule neuf points cette saison, n’a pu s’inscrire au pointage devant plusieurs amis et membres de sa famille.

Le Tricolore retournera sur la route pour affronter le Wild du Minnesota vendredi et l’Avalanche du Colorado, d’un certain Patrick Roy, samedi soir à 22h.
En son et images : Stars-Canadiens

Un but chanceux

Les efforts de Bournival ont encore été récompensés sur son but puisqu’il a joué de chance. Le rapide attaquant a fait dévier un lancer de la pointe de Diaz avant que la rondelle ne frappe Stéphane Robidas pour pénétrer dans le filet de Kari Lehtonen.

« Je n'étais pas certain si j'avais touché la rondelle, mais quand tu te places devant le filet adverse tout peut arriver, a dit Bournival. Il s'agit de remporter les batailles devant le filet adverse. Et c'était un bon tir de la pointe de " Raffy ". »

Bourque a doublé l’avance au second tiers en profitant d’un retour de lancer de Diaz.

Eakin a relancé les Stars avec 3 :33 à écouler à la période médiane avec un tir doté d’une trajectoire irrégulière.

En fin de soirée, le Canadien a par ailleurs cédé l'attaquant Patrick Holland aux Bulldogs de Hamilton.


Link : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter
 

mardi 29 octobre 2013

Canadiens : Budaj blanchit les Rangers



Source : TvaSports



Le Canadien de Montréal a gâché l’ouverture locale des Rangers de New York dans le mythique et revigoré Madison Square Garden (MSG).

Mené par un Peter Budaj au sommet de son art, le Tricolore a blanchi les «Blue Shirts» 2-0, lundi.

À VOIR : Sommaire

De retour à la maison après un éreintant périple de neuf matchs en raison des travaux au MSG, l’équipe d’Alain Vigneault n’a pas offert un grand spectacle.

Au cours des trois dernières années, les Rangers ont investi pas moins de 1 milliard $ pour revamper leur édifice. À la lumière de cette rencontre, ils devraient investir quelques millions de plus pour dénicher un bon marqueur.

Avec les Rick Nash, Ryan Callahan et Carl Hagelin à l’infirmerie, la formation new-yorkaise manque cruellement d’attaque. Cependant, elle ne pourra pas utiliser cette excuse, puisque le CH jouait également sans plusieurs vétérans.

À son deuxième départ seulement de la saison, Budaj ne ressemblait en rien à un gardien rouillé. Le Slovaque a repoussé les 27 tirs des Rangers pour signer son deuxième jeu blanc avec le Canadien.
«C’est le parfait scénario quand on gagne, pas juste en raison d’un blanchissage, a modestement dit
Budaj. J’ai profité d’un très bel effort de mes coéquipiers. Dans les dernières secondes, Andrei Markov a bloqué plusieurs tirs.»

À VOIR : Les réactions de Budaj, Bournival, Leblanc et Plekanec

Un bon match à l'extérieur

Tomas Plekanec et Alex Galchenyuk ont marqué les deux uniques buts de cette rencontre qui ne passera pas à l’histoire comme un classique. Henrik Lundqvist a été déjoué deux fois en 27 lancers.

«Ça n’a pas été la perfection, mais pas loin pour un match à l’étranger, a analysé Plekanec. Il faut saluer le travail de Budaj, qui a été très efficace.»

Louis Leblanc et Douglas Murray ont chacun endossé l’uniforme du CH pour une première fois cette saison.

Célébrations ternes

Les Rangers redécouvraient enfin le MSG après neuf parties à l’extérieur de Manhattan. Il n’y avait toutefois pas une grande frénésie lors des cérémonies d’avant-match.

Vigneault a reçu un accueil des plus timides. Seul John Amirante, l’interprète des hymnes nationaux depuis plusieurs années, a réchauffé le mythique amphithéâtre.

Encore Bournival

En début de match, les partisans des Rangers ont eu très peu d’occasions pour bondir de leur siège. Pendant les premières minutes, Budaj a joué de chance en bloquant un tir de Brad Richards. La rondelle a finalement terminé sa course sur le poteau.

Après cette menace de Richards, les deux clubs ont réinventé l’expression «fermer le jeu».

Le Tricolore a utilisé une bonne vieille stratégie en optant pour la patience. Pour reprendre un cliché, la troupe de Michel Therrien a joué une rencontre typique à l'extérieur.

Plekanec a décoincé le pointage à la 17e minute en deuxième période. Durant une punition à Brian Boyle, le Tchèque a profité d’une ingénieuse passe de Michaël Bournival pour ensuite déjouer Lundqvist d’un tir du revers.

Sur ce jeu, les cinq joueurs du Canadien ont touché à la rondelle. Marc Staal et Dan Girardi ont été étourdis par la vitesse des passes, tout comme Lundqvist devant la feinte rapide de Plekanec.

Un deuxième pour Galchenyuk

En troisième période, Budaj a fermé la porte aux Rangers en réalisant plusieurs arrêts-clés. Mats Zuccarello risque même de revoir l’homme masqué du CH dans ses rêves.

Galchenyuk a passé le K.-O. à l’équipe locale en redirigeant une passe de Lars Eller avec son patin en fin de rencontre.

Le Canadien (7-5-0) recevra les Stars de Dallas (5-5-1), mardi, au Centre Bell.

Travis Moen s’absentera pour une semaine. Atteint au visage par un bâton contre les Sharks de San Jose samedi, Moen a subi une légère fracture au-dessus d’un oeil.

Lien : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter


Lien : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter

vendredi 25 octobre 2013

Canadiens : Pas de pitié pour la visite



Source: TvaSports

Lien : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter



On ne donnait pas cher de la peau du Canadien. Comment une équipe s’étant effondrée contre les pauvres Oilers allait-elle pouvoir se dresser devant les Ducks?

Or, inspirée par la fougue de Michaël Bournival, la troupe de Michel Therrien l’a emporté 4 à 1, mettant du même coup fin à une séquence de deux revers.

À VOIR : le sommaire | «Bournival joue avec beaucoup de confiance» - Therrien | «Bournival est très impressionnant» - Gionta

À LIRE AUSSI : Koivu et les souvenirs | les Flyers débloquent, Pouliot expulsé | Ward tombe au combat | un festin de King

En inscrivant un but et une passe, l’athlète originaire de Shawinigan a porté à quatre sa série de matchs avec au moins un point.

Posté à quelques centimètres de Jonas Hiller, il a ouvert la marque en faisant habilement dévier le tir de Nathan Beaulieu.

Dans les minutes suivantes, une gaffe de Ryan Getzlaf, qui lui a remis le disque directement sur la palette alors qu’il se trouvait dans le haut de l’enclave, lui a permis de repérer Tomas Plekanec.

«Quand tu respectes le système, les bonnes choses se produisent. Sur ce revirement, j’étais bien placé», a expliqué Bournival.

Plekanec, avec trois points, et Brian Gionta, avec deux, ont également animé l’attaque des locaux.
À l’autre bout de la patinoire, Carey Price a bloqué 31 des 32 tirs dirigés vers lui en route vers sa cinquième victoire de la saison.

Patrick Maroon, à la suite d’une erreur de Josh Gorges à la ligne bleue du Tricolore, a été le seul à le déjouer.

Le but qui fait mal

Non, on ne donnait pas cher de la peau du Canadien. Mais les premiers surpris furent sans doute les Ducks eux-mêmes. Bruce Boudreau avait pourtant averti ses ouailles que le Canadien ne serait pas une proie facile. Particulièrement après deux revers de suite.

Le Tricolore lui a donné raison en amorçant la rencontre avec le couteau entre les dents. D’ailleurs, les visiteurs n’avaient dirigé qu’un seul tir sur Carey Price lorsque Bournival a ouvert la marque.

Un début de match qui ressemblait étrangement à celui de mardi, au cours duquel les Oilers n’avaient pas paru dans le coup avant le milieu du second engagement.

La différence, c’est que, cette fois, le Tricolore ne s’est pas écroulé. Il est également parvenu à marquer le troisième but, celui qui fait mal, ce qu’il n’avait pas été en mesure de faire mardi.

Ça aura pris une supériorité numérique de deux hommes pour ce faire (par l’entremise de Brian Gionta), mais quand même.

«Nous avons été en mesure de créer des chances en attaque tout en demeurant responsables en zone défensive», a vanté le capitaine.

Rene Bourque, tout juste sorti du banc des punitions, s’est assuré que les Ducks ne se relèvent pas en portant la marque 4 à 1 avec un peu plus de sept minutes à jouer.

Hommage à Koivu

Les Ducks amorcent donc bien mal leur périple de huit matchs sur les patinoires adverses.
Après sept triomphes consécutifs, ils se sont maintenant inclinés coup sur coup contre les Maple
Leafs et le Canadien.

Comme ce fut le cas lors de son premier match à Montréal dans l’uniforme des Ducks, en 2011, Saku Koivu a reçu un chaleureux accueil de la part des 21 273 spectateurs présents.

À l’instar de son compatriote finlandais, Teemu Selanne, pour qui il s’agissait d’un dernier tour de piste au Centre Bell, il a été blanchi de la feuille de pointage.

Un autre grand défi attend le Canadien samedi, alors que les Sharks de San Jose seront de passage au Centre Bell.



Lien : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter
 

jeudi 24 octobre 2013

Martin Brodeur: Cory Schneider No. 1



Source : Espn 

Link : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter
  

Cory Schneider is scheduled to make his third straight start Thursday when the New Jersey Devils host the Vancouver Canucks, which begs the question: Has the NHL's all-time winningest goaltender become the backup?

The answer is yes if you ask Martin Brodeur.
Bruce Fedyck/USA TODAY SportsMartin

Brodeur (left) still covets the starting goaltender job held by Cory Schneider (35). "I want to play every game," Brodeur told The Star-Ledger. "... You don't play hockey, especially at the age I am, to just sit on the bench and hang out."

"I think so. I think he's in the net now to stay," Brodeur said Wednesday, according to The Star-Ledger of Newark. "I don't see that's going to change any time soon. I'll be ready if it does. We have to try and win some games somehow.

"This is what [coach Pete DeBoer] feels is the best opportunity to be successful, having him in the net. That's fine. If we win, everybody is happy. Even though I don't play, it's more enjoyable to be around."

Schneider has a 2.21 goals-against average, a .917 save percentage and was in net for the Devils' only win of the season. Brodeur has a 3.40 GAA and a .865 save percentage in four games.

While New Jersey is in desperate need of wins, the fact that the Devils are facing Schneider's old team seems to have been a contributing factor in DeBoer's decision to start the 27-year-old.

"It's Vancouver. I'm sure if it was a different team it could have been different, but I don't know that for sure, either. That's a question you have to ask the man who makes the decisions," Brodeur told The Star-Ledger.

Rangers. Islanders. Devils. If you want hockey information, ESPNNewYork.com has you covered. Blog

"There are a lot of factors that go into the decision. That's the decision," the coach answered when asked.

No stranger to being part of goaltending drama, Schneider seems to be getting along well with Brodeur, who was quick to deny that his affable attitude toward the situation means he's losing his desire to play.

"I haven't changed. I want to play every game. It's not fun to sit," Brodeur said, according to the paper. "The body feels good. That's about it. It's hard when you're used to being the guy that is counted on to play and all of a sudden you're not asked to. It makes it a little hard, but it's part of the process of getting older.

"Over the last three years I haven't played as many games, either. It's somewhat of a transition, but definitely it's not fun. You don't play hockey, especially at the age I am, to just sit on the bench and hang out. It was fun [in practice] today, though. I had a blast. But ask me that in two months. I don't know if I'll say the same thing."

Link : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter
  

mercredi 23 octobre 2013

Canadiens : Le CH se fait endormir



Source : Rds

Lien : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter


 Le Canadien a vu les Oilers d'Edmonton marquer quatre fois sans riposte après avoir pris les devants 2-0 en première période, et il a essuyé un revers de 4-3, mardi, devant une 365e salle comble d'affilée au Centre Bell.

Certes, le Tricolore doit composer avec plusieurs blessés, mais les Oilers manquent également les services d'attaquants de premier plan, comme Taylor Hall et Sam Gagner. Les Oilers (3-6-1) ne connaissent pas un début de saison à tout casser: c'est la première fois qu'ils signent deux victoires de suite.

Jeff Petry et Ryan Jones ont marqué en un peu moins de deux minutes de jeu en troisième période pour rompre l'égalité de 2-2, que Ales Hemsky et Ladislav Smid avaient provoquée au deuxième vingt.
À lire égaleme

Tomas Plekanec et Brendan Gallagher avaient fourni l'avance 2-0 au CH (5-4-0) en première, et on croyait qu'on assisterait à une partie de plaisir. Brian Gionta a fait 4-3 avec 1,4 seconde à écouler au cadran.

« Nous avons respecté le plan à la perfection en première période, a relevé l'entraîneur Michel Therrien. Tu ne dois pas entrouvrir la porte à une équipe comme les Oilers, lui donner du temps et de l'espace pour manoeuvrer. C'est ce que nous avons fait, et nous en avons payé le prix. »

L'entraîneur Dallas Eakins ne s'est pas fait prier pour commenter une affirmation qui en avait fait jaser plusieurs lors de l'entraînement matinal, mardi. Eller avait mentionné que les Oilers préconisent un style de jeu similaire à celui d'une équipe junior et qu'ils manquaient de structure de temps à autres.

« Quand un joueur de l'équipe adverse émet de tels commentaires avant un match, ça ne peut faire autrement que de nous procurer une motivation additionnelle », a lancé Eakins durant son point de presse.

Confronté à 32 lancers, comme son opposant Devan Dubnyk, Carey Price, qui ne connaît guère de succès en carrière face aux Oilers, a été à l'image de ses coéquipiers.

« Je ne me sentais pas à mon mieux, pour être honnête, a commenté Price. Nous serons de retour à l'entraînement et nous nous préparerons pour le match de jeudi. »

Buts rapprochés

La première période a été synonyme de désorganisation par grands bouts. Les Oilers n'ont pas cherché à trop ouvrir le jeu et on aurait dit que le CH se contentait de leur faire jeu égal.
« On leur a ouvert la porte »

Le défenseur P.K. Subban a bien orchestré quelques poussées, qui ont tombé à plat. Il a fallu le but de Plekanec, en supériorité numérique, pour pimenter la soirée.

La pénalité de Luke Gazdic n'était vieille que de six secondes, à 16:36, quand le Tchèque a complété la stratégie de Michaël Bournival et d'Andrei Markov en y allant d'un tir bas qui a glissé entre les jambières de Dubnyk.

Le but a quelque peu secoué les visiteurs et, à 18:03, Gallagher a filé comme une comète sur le flanc gauche après avoir intercepté la passe transversale de Jones dans sa zone. Dubnyk n'y a vu que du feu.

La deuxième, encore

Le problème est récurrent depuis la saison dernière. Le Canadien a de nouveau vu fondre une avance en deuxième période.

Les Oilers lui ont remis la monnaie de sa pièce en réussissant deux buts rapprochés. Galchenyuk venait de rater une belle chance de faire 3-0 quand Hemsky a d'abord marqué, à 12:50. Le Tchèque s'est retrouvé encerclé de chandails rouges directement dans l'enclave et il s'est dit que ce serait une bonne idée de lancer au but.
Une leçon à retenir pour le CH

Le défenseur Smid a ensuite créé l'égalité, à 15:37, sur un généreux retour de tir accordé par Price.

Après avoir été dominés 14-8 dans les tirs au premier tiers, les Oilers ont eu le meilleur 14-11 en deuxième.

« C'est dur à expliquer, a commenté Therrien. Nous voulons imposer le rythme en début de match. Nous nous concentrons là-dessus. Mais pour des raisons que j'ignore, un manque de maturité ou quoi, nous sommes incapables de garder le même rythme, la même concentration. »

L'unique beau moment pour les partisans a été l'ovation qu'ils ont réservée au nouveau retraité, Roman Hamrlik, quand on l'a montré à l'écran géant. Le défenseur tchèque a porté les couleurs du CH de 2007 à 2011.

Le toit s'écroule

Tôt en troisième, les hôtes ont tenté d'intensifier la pression en zone ennemie, avec encore Subban comme maître-d'oeuvre.

Mais ce sont les visiteurs qui ont pris les devants, à 7:59, en situation de quatre contre quatre. Ryan Nugent-Hopkins a servi une belle passe à Petry qui a dégainé sur réception, au terme d'une descente en surnombre.

Puis, Jones a fait 4-2 à 9:57. Price n'a pas maîtrisé la rondelle qui est restée près de lui, à la suite d'un revirement en zone neutre.


Lien : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter
  

mardi 22 octobre 2013

Montreal Canadiens call up Nathan Beaulieu... Again






Source : habseyesontheprize



Link : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter


The Montreal Canadiens have announced via their official twitter account that Nathan Beaulieu has been recalled from Hamilton once again. I think by now we can call Beaulieu the human yoyo.

I'm not sure why the Canadiens waited to do this until now when they called up Michael Blunden and Patrick Holland earlier, but I'm sure they had their reasons.
Here's the press release out of Hamilton:

  
 Montreal Canadiens and Hamilton Bulldogs General Manager Marc Bergevin announced today the Canadiens have recalled defenceman Nathan Beaulieu from the Bulldogs.
 Beaulieu has appeared in one game with Hamilton this season, recording three shots on goal and two penalty minutes in a 2-1 loss against the Toronto Marlies on Sunday, October 20th. He has also played two games with Montreal this season, recording no points and no penalty minutes.

The 20-year-old split last season between Hamilton and Montreal. Last season, the 6'2", 194-pound defenceman was named the Bulldogs' Most Valuable Player and Top Rookie and also shared top defenceman honours with Jarred Tinordi. In 67 regular season games with Hamilton, the Strathroy, Ontario native recorded 31 points (seven goals, 24 assists) and 63 penalty minutes. In six regular season games with Montreal, he recorded two assists and no penalty minutes.
 Beaulieu was selected by the Montreal Canadiens in the first round (17th overall) in the 2011 National Hockey League Entry Draft.




Link : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter
    

lundi 21 octobre 2013

Canadiens : Une tournure inhospitalière



Source : Rds


Lien : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter

  Le long séjour à domicile du Canadien prend une tournure inhospitalière, avec la perte anticipée de deux autres rouages importants à l'attaque. Daniel Brière et Brandon Prust sont tombés au combat, samedi, et on en saura davantage quant à leur état de santé au retour de l'équipe à l'entraînement, lundi.

D'ores et déjà, on peut présumer que la journée de congé, dimanche, sera insuffisante afin de panser toutes les plaies.

Parce que, de prime abord, la situation n'augure rien de bon. Brière a subi une commotion cérébrale et Prust a encaissé un dur coup à l'épaule droite en donnant durement contre la bande, au terme d'une course pour l'obtention de la rondelle.

En plus de la perte pour quelques semaines de Max Pacioretty, la profondeur du CH à l'attaque sera mise à rude épreuve au cours de la prochaine semaine. Déjà que la profondeur en défense est éprouvée. On fera sans doute appel à du renfort de l'équipe-école de Hamilton. Gabriel Dumont, Michael Blunden ou Louis Leblanc?

L'attaquant recrue Michaël Bournival sera possiblement appelé à jouer un rôle plus important. Samedi, le Shawiniganais a bien paru en remplacement de Brière dans le trio de David Desharnais et de Rene Bourque.

D'autres devront porter le flambeau parce que le trio des jeunes, qui a de nouveau sonné la charge malgré la défaite contre les Predators de Nashville, ne pourra pas tout faire seul. Le joueur de centre Lars Eller l'a bien souligné, à l'issue de la défaite.

« À la longue, l'absence de ces joueurs va être ressentie. Plus ils s'absenteront longtemps, plus ça va nous faire mal. Tout le monde sait ça, a déclaré Eller, samedi. Il est à espérer que 'Danny' et 'Prusty' ne soient pas blessés sérieusement. »

Le directeur général Marc Bergevin doit également le souhaiter. Mais dans le cas de Brière, qui a quelques commotions cérébrales à son bilan médical, on peut craindre une absence prolongée. Et Prust a eu des problèmes d'épaules, la saison dernière, ainsi qu'au camp d'entraînement. Bergevin pourrait-il envisager comme solution l'engagement de Simon Gagné, qui attend impatiemment à
Québec le coup de fil d'une équipe?
 
Saku, pour la dernière fois

Le Canadien va accueillir de la visite rarissime de l'Ouest cette semaine: les jeunes Oilers d'Edmonton, mardi, les Ducks d'Anaheim de Saku Koivu, jeudi, et les Sharks de San Jose, samedi.

La rencontre de jeudi aura une touche émotive puisqu'il s'agira peut-être du dernier tour de piste de Koivu à Montréal. L'ancien capitaine en est à son deuxième passage au Centre Bell depuis son départ en 2009. Le 22 janvier 2011, il avait amassé une aide dans une victoire de 4-3 des Ducks en tirs de barrage.

Parlant des Ducks, le Canadien ne les a pas vaincus depuis plus de 12 ans, soit depuis le 9 octobre 2001. La séquence d'insuccès n'est tout de même vieille que de quatre rencontres (trois défaites et un match nul).

La visite des Sharks ne sera que la 15e de leur histoire depuis leur arrivée dans la LNH, en 1991-92.

Le Canadien les a défaits 3-1 lors de leur dernier passage, le 4 décembre 2010.
Les premiers visiteurs de la semaine, les Oilers, livreront un premier match au Centre Bell depuis qu'ils ont vaincu le Tricolore 3-1 le 8 novembre 2011.

Taylor Hall ne participera pas à la rencontre. Les Oilers ont indiqué que l'attaquant était retourné à Edmonton afin de faire examiner son genou gauche



Lien : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter
 

vendredi 18 octobre 2013

Habs : Plekanec scores 2 goals, Canadiens top Jackets



Source : Espn

Link : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter

Tomas Plekanec found his scoring touch just in time for the Montreal Canadiens.
Plekanec scored with 1:07 left to break a tie and added an empty-net goal to give the Canadiens a 5-3 victory over the Columbus Blue Jackets on Thursday night.

The Canadiens squandered a 3-0 lead and were having all they could handle in holding off the Blue Jackets' young forwards when Plekanec came over the blue line and fooled goalie Sergei Bobrovsky by taking a quick shot along the ice instead of passing to open winger Brandon Prust.

The puck went in off the goal post to give Montreal (5-2) its fourth straight win.

"I tried a no-look shot on the goalie," said Plekanec, who had been off to a slow start with only one goal in six games. "I had Prust on the left side, but I wanted to make sure I didn't make a turnover, so I put it on the net. I kind of got lucky."

The Blue Jackets got a power play in the final minute, but Plekanec was sent in alone by Prust for the empty-net goal with 16 seconds remaining. It was Montreal's second short-handed goal of the game.
"It's great, especially after a slow start for myself and our line," he said.

Michael Bournival got his first NHL goal, and Rene Bourque also scored for Montreal (5-2), which has won four in a row. P.K. Subban had two assists for 10 points in his last six games

Rookie Boone Jenner scored his first two NHL goals, and Ryan Johansen got his first of the season for Columbus (2-4), which has lost three in a row.

Jenner scored both of his goals by going to the net to pick up rebounds on power plays.
The first came during the same Columbus man advantage that Markov scored a short-handed goal on at 6:52 of the second to put the Canadiens up by three goals.

"It was pretty special," Jenner said. "We got some momentum off of it, so it was good.
"It's a pretty cool building to get it in. I watched the Habs a lot growing up in Ontario. So it's kind of cool. It's one I'll remember for sure."

The Blue Jackets, who were missing Marian Gaborik (flu) and Nathan Horton (shoulder), came out with energy but quickly trailed 2-0.

"We're a team that never quits," the 20-year-old Jenner said. "We're not going to change our game no matter what the score is. We were down 3-0 and we started to pick it up. Getting a couple of power plays got us rolling a bit."

Bourque, who has also been battling the flu, was alone at the far blue line during a power play, and took a long pass up the middle from Subban that turned into a breakaway goal only 4:38 in.

Subban drew two opponents away to get the puck to Andrei Markov for a clever cross-ice pass that
Bournival didn't get all of, but the puck slid through Bobrovsky's pads at 12:01.

Markov made it 3-0 with a short-handed goal as his weak shot from the point went off a stick and past Bobrovsky 6:52 into the second.

Columbus struck back on the same power play as Jenner went to the net to pick up Johansen's rebound and lift it past Carey Price at 7:41. Johansen elected to shoot on a 2-on-1 rush and scored his first of the season at 17:11.

Jenner tied it on the power play 3:42 into the third when he scooped up Mark Letestu's rebound off Price's shoulder and put a backhanded shot under the crossbar.

It looked to be headed for overtime when Plekanec surprised Bobrovsky.

"He made it look like he was going to dish it off to the guy going with speed on the other side, and then he just threw it across his body," Price said of the goal. "I know it caught (Bobrovsky) by surprise because he was a good couple of feet off where he should have been."

Game notes


Sean Collins, who made his first start of the season, replaced Gaborik in the lineup. ... Had Bourque not played, defenseman Nathan Beaulieu would have skated on the fourth line. Beaulieu was scratched. ... There was no update from the Canadiens on Max Pacioretty, who was injured Tuesday at Winnipeg. ... Linesman Derek Amell worked his 1,000th NHL game.

Link : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter

jeudi 17 octobre 2013

Canadiens : Et la leçon à retenir dans tout ça?



Source: Rds

Lien : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter


Daniel Brière amorcera le match de ce soir face aux Jets à Winnipeg au sein du quatrième trio des Canadiens. Il est évident qu'il n'a pas été mis sous contrat pour se contenter d'une dizaine de minutes de temps de jeu, au plus, en compagnie de joueurs de soutien qui ont pour mission de créer une surdose d'énergie sur la patinoire. Il a été amené à Montréal dans le but avoué d'apporter une contribution offensive, surtout en supériorité numérique, et de collaborer à l'effort collectif en quête d'un équilibre sur les trois premiers trios. Qui plus est, il offre une option de plus au centre en tant que seul droitier ayant évolué à cette position pour la majeure partie de sa carrière.

Avec des repères difficiles à trouver pour l'attaquant en ce début de saison, je vois sa relégation comme un geste calculé beaucoup plus qu'une activation du bouton de panique. Au lieu de blâmer la direction de l'équipe de lui avoir offert un contrat, je salue leur rigueur à se tenir debout devant certains aspects de son jeu qui ne sont plus négociables désormais chez le Tricolore.


Le commentaire le plus pertinent de la journée est venu de l'entraîneur-chef lui-même. « Notre système repose sur la vitesse et la combativité de nos joueurs. » Pas une flèche directe à l'endroit de son vétéran, mais le message que le remaniement lance à Brière et aux autres joueurs.

Rappelons-nous la saison dernière lorsque Lars Eller a été laissé de côté parce qu'il ne « compétitionnait » pas suffisamment au goût de son entraîneur; le message a été saisi, par le principal intéressé et par les autres. Aujourd'hui, si Lars Eller est un des meilleurs joueurs des Canadiens depuis le début de la saison, c'est parce qu'il utilise maintenant sa vitesse pour se porter en échec avant et parce qu'il est combattif, tout en se servant de son gabarit pour remporter sa part de duels le long des rampes et derrière le filet adverse.

Compter Daniel Brière pour perdu serait bien mal le connaître. Il a dû se tailler une place parmi l'élite de la LNH après avoir été laissé pour compte au ballottage. Il a toujours fait taire ses détracteurs, depuis l'adolescence, vis à vis sa capacité à s'adapter à un nouveau calibre, à une nouvelle ligue, à un nouvel environnement. S'il est vrai qu'à 36 ans, il est moins évident de le faire rapidement, il est aussi vrai que l'expérience acquise et l'adversité surmontée l'aideront à se rendre utile à sa manière. Si cette adaptation passe par le quatrième trio à court terme, ce n'est pas le scénario initial, mais la leçon retenue sera plus marquante et plus payante pour le groupe à moyen et à long terme.

Par ailleurs, j'ai assisté dimanche soir, depuis la galerie de presse du MTS Centre, au match entre les Devils et les Jets. On se plaint peut-être parfois du spectacle à Montréal, mais je ne recommanderais même pas à mon pire ennemi de se taper la première période de cette rencontre. Une multitude de passes errantes, un manque de cohésion total des deux côtés et des sifflets répétitifs empêchant tout semblant de rythme de s'installer. Bref, parfois quand on se compare, on se console


Lien : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter
 

mercredi 16 octobre 2013

Habs :Carey Price has 35 saves as Canadiens blank Jets



Source : Espn

Link : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter

 Carey Price didn't want to hear praise after his first shutout of the season.

He still got plenty from his teammates.

Price made 36 saves and Montreal beat the Winnipeg Jets 3-0 on Tuesday.

Canadiens captain Brian Gionta said the win only happened because of their goaltender.

"We had a great start, but the second and third (periods) we kind of laid back a little too much," said Gionta, who played his 700th career game after he missed the previous game to attend to family matters in Montreal.

"They adjusted to us and kind of took it to us and we relied on Carey the last two periods, and Carey basically won that game for us."

Brandon Prust, P.K. Subban and Daniel Briere, with an empty-netter on the power play, scored for Montreal (4-2-0), which extended its winning streak to three games and ended a four-game road trip.

"The last couple games, (Price has) been our best player," winger Rene Bourque said. "We need him to do that. It's great to see."

The victory was Price's 20th career shutout.

"I'm not going to take all the credit for our wins," Price said.

"We've had a lot of sacrifices along the way. Different guys step up to the plate at different times, at different points during each of these four games.
"We definitely put out a great effort tonight."

Ondrej Pavelec faced 24 shots for the Jets (3-4-0), who were playing their third game of a six-game homestand. They host St. Louis on Friday.

With a number of fans wearing Habs jerseys in the stands at MTS Centre, the visitors quickly opened the scoring.

Briere's shot off the boards led to Prust's goal, as the puck bounced to him at the corner of the net and he poked it in behind Pavelec to make it 1-0 at 2:06.

It took the Jets just under seven minutes to get their first shot on goal, a span that included a power play, as the Habs kept most of the action in Winnipeg's end.

"We couldn't generate a whole lot," Winnipeg coach Claude Noel said.

"We got some shots on net, they blocked a lot of shots. We didn't get enough through. We didn't get enough traffic and we struggled."

Winnipeg killed off a penalty, but about a minute later Subban sent a one-timer past Pavelec at 11:28, his eighth point in six games. The shots on goal at that point were 7-1 for Montreal.

The Jets got going during another power play, boosting their shots on goal to close Montreal's advantage to 10-8 at the end of the first period.

Canadiens forward Max Pacioretty fell to the ice during the first period after getting tangled between a couple of Jets players on the way to the net. He didn't put any weight on his left leg as he was helped off the ice and didn't return.

The Jets kept pace with the Habs in the scoreless second period and took the lead in shots on goal 21-19, but Noel said the numbers can be deceiving.

"When you look at the scoring chances for our team, (Price) saw a lot of pucks," he said.

"He was able to get it stopped quickly, just clear shots to the net. So either we're not getting there or we're not getting shots through."

Despite quickly starting the third period short-handed, Winnipeg had some early scoring chances, including two by captain Andrew Ladd, although on one he bobbled the puck.

Noel kept the same lines he did in Sunday's 3-0 win over New Jersey, which saw Ladd move from the top line to the second one with rookie center rookie Mark Scheifele and Michael Frolik.

Evander Kane was on the top line with center Bryan Little and right wing Blake Wheeler, whom Noel said is trying, but not playing very well.

Winnipeg went on the power play with seven minutes left in the game after Briere was called for hooking, but Price made one save and Ryan White blocked the other shot.

With Pavelec pulled and the Jets short-handed because of a Little cross-checking penalty, Briere scored his first of the season at 18:42.

"It's unfortunate that it takes two goals to get a little desperation in our game," Ladd said.

"You've got a find a way to get going right off the hop. I mean there's enough energy in this building to do that and to start the game with the right intentions."

Game notes


The Canadiens return to Montreal for a five-game homestand. ... Habs defenseman Josh Gorges played in his 500th game and assisted on Subban's goal.

Link : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter

mardi 15 octobre 2013

Canadiens : Brière muté sur le 4e trio



Source : Rds

Lien : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter


Michel Therrien n'est pas l'entraîneur le plus patient. Après cinq matchs seulement, voilà qu'il mute le vétéran Daniel Brière sur le quatrième trio.

« Ce n'est pas l'idéal personnellement, mais c'est l'équipe qui passe en premier. C'est sûr que j'aimerais ça produire un peu plus à ce temps-ci de l'année, mais j'ai toujours connu des débuts de saison plutôt moyens. J'ai hâte que ça se mette en marche », a confié Brière au terme de l’entraînement des siens, lundi.

« C'est une décision que nous avons longuement réfléchie lors des dernières 24 heures. C'est dû à son manque de production. Je suis convaincu que Daniel comprend. On est une équipe qui utilise beaucoup ses quatre trios. Je crois beaucoup en cette philosophie. Mais ça peut changer vite... », a rappelé Therrien.

Arrivé à Montréal cet été en tant que joueur autonome avec un contrat de 8 millions de dollars pour deux ans, Brière n'a obtenu qu'une mention d'aide depuis le début de la saison et c'était sur un but marqué dans un filet désert. Il avoue qu'il n'a pas été surpris de se retrouver avec Travis Moen et Michaël Bournival à l'entraînement.

« Lors du dernier match, tous les trios ont bien joué sauf le nôtre. Avec Brian Gionta qui revenait dans la formation comme ailier droit, je m'attendais un peu à ça », a-t-il reconnu.

« J'ai rencontré Daniel à quelques occasions depuis le début du camp d'entraînement. Il sait exactement ce à quoi on s'attend de lui et la manière dont nous jouons. C'est un système de jeu qui est nouveau pour lui. Un système basé sur la rapidité qui demande d'être combatif sur le porteur de la rondelle. C'est un ajustement pour lui aussi. », a renchéri l’entraîneur-chef.

Toujours à la recherche d'un premier point cette saison, David Desharnais pourrait être le prochain avec qui Therrien perdra patience. Pour l'instant, il se retrouve au centre du troisième trio entre Brandon Prust et Rene Bourque.
 
Gionta affrontera les Jets

Après avoir quitté l'équipe pour aller au chevet de l'un de ses fils qui éprouvait des problèmes respiratoires, Gionta a rejoint ses coéquipiers dimanche soir. Mardi soir à Winnipeg, il jouera à la droite de Max Pacioretty et de Lars Eller.

« La famille passe en premier. Le match face aux Oilers a été difficile pour moi. Je me suis rendu à Montréal pour m'assurer que mon fils allait bien. Je suis heureux d'être de retour après une semaine d'absence », a expliqué Gionta.

Le Canadien a par ailleurs indiqué que Carey Price obtiendra le départ face aux Jets de Winnipeg, mardi soir.

Lien : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter
 

lundi 14 octobre 2013

Habs : Gionta will be in lineup against Jets; Brière demoted to fourth line



 Source : Hockeyinsideout

Link : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter

Captain Brian Gionta will be back in the lineup when the Canadiens face the Jets Tuesday night in Winnipeg (8 p.m., TSN-HABS, RDS, TSN Radio 690) while Daniel Brière will be demoted to the fourth line with Michael Bournival at centre and Travis Moen.

Ryan White will be the odd man out with Gionta returning to the lineup.

Gionta, who left the team last week for a family reasons and missed Saturday’s game in Vancouver,
will play on a line with Lars Eller and Max Pacioretty. Gionta said his young son, who had been ill, is doing much better. The team gave the captain the option of staying home, but Therrien said Gionta wanted to play and he flew out of Montreal on Sunday and practised with the team Monday in Winnipeg.

 ”It puts things in perspective,” Gionta, who will play his 700th career game Tuesday, told reporters in Winnipeg. “It’s family first. But it will be good to get back on the ice.”

P.K. Subban will continue to play with Andrei Markov on the No. 1 defence pair and Carey Price will start in goal against the Jets.

In his first five games with the Canadiens after signing a two-year, $8-million free-agent contract during the offseason, Brière has one assist and 11 shots on goal and is even in the plus/minus stats.

“We reflected on it for a long time before we made this decision,” coach Michel Therrien told reporters about the decision to demote Brière. “The reason is purely because of a lack of production. I’m convinced Daniel understands the move. But I believe strongly in using all four lines. That’s how we’ll start tomorrow, but things can change quickly, even in the middle of the game. It all depends on how guys are performing.”

Said Brière: “It’s not the end of the world. The team is doing well and that’s what matters. For sure, personally, it’s not the best. I’d like to be producing more than I have. But I’ve always been the type of guy who gets going a bit later offensively. I’m looking forward to that happening, but there’s no drama here. I’m not worried about it.”

Here’s how the lines and defence pairings looked at practice:

Pacioretty-Eller-Gionta
Galchenyuk-Plekanec-Gallagher
Prust-Desharnais-Bourque
Moen-Bournival-White/Briere

Gorges-Diaz
Markov-Subban
Bouillon-Tinordi/Beaulieu


Link : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter
 

vendredi 11 octobre 2013

Canadiens : Galchenyuk 1, Yakupov 0



Source : Rds

Lien : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter

 Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher ont de nouveau animé l'attaque montréalaise, Peter Budaj a savouré la victoire à son premier départ cette saison et le Canadien a savouré une victoire de 4-1 contre les Oilers d'Edmonton, jeudi soir.

Ce fut un match décousu par moments, les deux équipes commettant de nombreux revirements et démontrant un manque flagrant de synchronisme. Le Tricolore a d'ailleurs cédé le premier, avant de rebondir en deuxième portion de match.

Budaj a réalisé 27 arrêts en remplacement de Carey Price. Son vis-à-vis, Devan Dubnyk (0-3-0), qui présentait une moyenne de buts alloués de 6,53 avant la rencontre, a repoussé 24 tirs dans la défaite.
Ryan Smyth a riposté pour les Oilers (1-3-0).

Smyth a touché la cible à 2:27 du deuxieme tiers, sur leur troisième jeu de puisance du match, après que les hommes de Michel Therrien eurent écopé d'une pénalité pour trop d'hommes sur la patinoire. « Capitaine Canada », qui était surveillé par Subban dans l'enclave, a habilement fait dévier une passe de Taylor Hall derrière Budaj tandis qu'il chutait sur la patinoire.

Le Tricolore a répliqué de la même façon, en supériorité numérique, à 9:24. Gallagher, seul à l'embouchure droite du filet de Dubnyk, a redirigé une passe précise de Galchenyuk au fond d'une cage béante. Le premier choix du Canadien en 2012 a récolté sa sixième passe de la campagne sur la séquence, et Subban fut l'autre complice.

Il s’agissait du premier affrontement entre Galchenyuk et son ancien coéquipier du Sting de Sarnia Nail Yakupov depuis que les deux attaquants ont fait leurs débuts dans la LNH la saison dernière. Yakupov, tout premier choix du repêchage de la LNH en 2012, a été blanchi de la feuille de pointage.

Prust, qui a livré un furieux combat en première période, a procuré l'avance au CH trois minutes plus tard en sautant sur une rondelle libre devant le gardien des Oilers. Subban a déjoué son couvreur à la ligne bleue en effectuant un tourniquet sur lui-même avant d'effectuer une passe vers Travis Moen, qui s'est contenté de diriger la rondelle vers le filet, où se trouvait Prust.

Le match a augmenté d'intensité au troisième tiers, les deux équipes s'échangeant quelques belles chances de marquer. Galchenyuk a finalement converti une descente à deux-contre-un en compagnie de Gallagher, à 7:38 du troisième vingt, pour creuser l'écart à 3-1 en faveur du CH. Pacioretty a scellé l'issue de la rencontre alors qu'il restait 18 secondes au match.

Prust a livré un furieux combat à Luke Gazdic au milieu du premier engagement, quelques instants après que le dur à cuire des Oilers ait appliqué une violente mise en échec à Josh Gorges profondément dans le territoire du Canadien. Gorges, dont la participation au match était incertaine, s'en est tiré indemne.

Après l'échauffement, le Canadien avait annoncé que Gorges et Nathan Beaulieu allaient jouer, et que Jarred Tinordi était retranché. Pour Beaulieu, il s'agissait d'un premier match cette saison. Michaël Bournival a aussi été inséré dans la formation partante, en remplacement de Ryan White.

Lien : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter
 

jeudi 10 octobre 2013

Habs : About last night...



 Source : Montrealgazette

Link : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter


And with a bit more than 24 hours to recover – the Thursday game starts at 9:30 p.m. Montreal time – the Canadiens weill have to figure out how to play a 60-minute hockey game or they will go 0-for-Alberta.

And they may have to rebound without Josh Gorges. The veteran defenceman played one shift in the third period at the Saddledome. Gorges has some kind of knack, which means we could see Nathan Beaulieu on the CH blueline in Edmonton.

With all due respect to the 2011 first-round draft choice (Beaulieu was picked 17th overall), this is not a good situation. He would joining a defence corps that took its lumps in Calgary.
Andrei Markov played 27:23 against the Flames. How much will he have left one night later in Edmonton?

Raphael Diaz played almost 20 minutes and did not take a single shot toward Flames’ goaltender Joey MacDonald. If Diaz isn’t shooting, what the heck does he bring to the Canadiens’ lineup? Rugged physicality?

Aged Francis Bouillon had to play 21:34. Hey, we love Frankie and he’s a gamer. But against young, fast and aggressive forwards, such as the ones we saw in Calgary and more of the same in Edmonton, Bouillon just can’t keep up.

Jarred Tinordi looked bad on the second Calgary goal. But he’s a rookie, and there should have been more effective communication with Gorges on the play.

That leaves the reigning Norris Trophy winner, who spent the end of the game in the penalty box watching his teammates desperately scramble for a tying goal.

P.K. Subban is carrying the team from the back end. He’s capable, but I thought Subban was trying too hard against Calgary.

At least P.K. showed up for the game. That’s more than can be said for Rene Bourque. After two solid, hard-working efforts against the Leafs and Flyers, Bourque disappeared against his old team … and his MIA performance reduced the effectiveness of linemates Tomas Plekanec and Brian Gionta.

Michel Therrien dropped Bourque to the fourth line for a shift or two in the third period. The coach also flipped Brendan Gallagher and Daniel Brière in an effort to get the Lars Eller and David Desharnais lines going.

DD went 7-1 on faceoffs and about 1-77 in puck battles. He had more even-strength ice time than either Plekanec or Eller.

The ever-improving Great Dane was 8-4 on draws. And Eller continued his streak of scoring in every game the Canadiens have played this season. He’s on pace for 109 goals.

Alex Galchenyuk had five shots on goal – some from ridiculous angles. Max Pacioretty had four.
But until the late-game flurry, MacDonald was rarely troubled by white jerseys blocking his sight lines or crashing his crease. Wee Gallagher seems to be the only Canadiens forward who rushes in where too many of his teammates fear to tread. The physicality Bourque brought against Toronto and Philly was missed in Calgary. There are nights when you wish the Canadiens still had Erik Cole.

Ryan White had ZERO hits in the game … unless you want to count the check he laid on Travis Moen to create the turnover that led to Calgary’s first goal.

Brandon Prust played 10 largely ineffective minutes. I suspect Prust is hurt, because we’re not seeing the player who was a revelation last season.

It’s early, but we aren’t seeing the team that won its division and finished second in the Eastern Conference last season.

On L’Antichambre, Guy Carbonneau suggested the Canadiens were able to surprise teams during the truncated 2013 season. That isn’t happening this fall, and the Canadiens have been back on their heels early in the games against Toronto and Calgary.

Carey Price had no chance on the first two Flames’ goals, both of which were tap-ins to open sides of the net. He might have done better on Curtis Glencross’s power-play tip from close in.

Will Peter Budaj get the call to salvage some Alberta points on Thursday night?


Link : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter
 

mercredi 9 octobre 2013

Canadiens : Pas de Panique



Source : Rds

Lien : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter

 Texte de Mathieu Darche

La saison n’est vieille que de deux matchs et déjà certains paniquent sur la performance des joueurs du CH.

Autant il ne faut pas trop s’enflammer du début de saison de Lars Eller, autant il ne faut pas crucifier David Desharnais. J’en conviens, le fulgurant début de saison d’Eller est plus qu’impressionnant, mais je crois quand même qu’il ne faut pas s’attendre à ce qu’il termine parmi les 10 meilleurs marqueurs de la LNH. J’espère me tromper, mais je serais le premier surpris et le premier à admettre que j’avais tort.

Depuis l’an passé que je mentionne à l’Antichambre que je crois que Lars est bien assis dans sa chaise comme 3e centre de l’équipe. De cette façon, il n’est pas confronté aux meilleurs trios adverses ainsi qu’aux meilleurs défenseurs et ceci lui permet d’avoir plus de succès offensif ainsi que moins de pression. Par contre, j’admets que j’ai peut-être vu trop bas dans mon évaluation de Lars en le voyant comme un 3e centre de carrière. Bien qu’il serait probablement le meilleur troisième pivot de la ligue, je commence à croire qu’il pourrait devenir le 2e centre de l’équipe dans un avenir rapproché s’il continue à se développer et maintenir la cadence. Plusieurs d’entre vous vont me dire qu’il est déjà le centre numéro 1 du CH, mais pour avoir une équipe de premier plan, je doute que la solution soit Eller comme 1er centre.

La plus grosse différence dans le jeu de Lars cette année (ainsi que la deuxième moitié de la dernière saison) est qu’il est nettement supérieur collectivement. À ses débuts dans la LNH, il tentait de tout faire seul sur la patinoire et c’est un ajustement normal pour la plupart des jeunes joueurs de talent. Présentement, il se sert beaucoup mieux de ses coéquipiers et ceci le rend encore plus dangereux puisqu’il est beaucoup plus facile pour une défensive de contrer un joueur qui joue à 1 contre 1 qu’un joueur qui crée des surnombres pour battre l’adversaire. Ceci est une théorie que plusieurs joueurs ont beaucoup de difficulté à comprendre. Ils doivent comprendre que passer la rondelle pour la recevoir 10 pieds plus loin en vitesse et en espace libre est beaucoup plus efficace que de tenter de déculotter l’adversaire.

Maintenant, pour ce qui est de David Desharnais, je ne comprends pas les gens qui sont prêts à le crucifier après deux matchs. Ce qui m’agace le plus dans les commentaires que j’entends, ce sont ces critiques qui disent que David ne travaille pas assez fort. Pour penser ça de David serait TRÈS mal le connaître et ça voudrait aussi dire que ces personnes ne regardent pas les matchs. S’il y  un aspect sur lequel David ne devrait jamais être critiqué, c’est bien l’ardeur au travail. Certes il a connu une saison difficile l’an passé, mais ça arrive à tout athlète et Desharnais est arrivé au camp d’entraînement en grande forme et avec une excellente attitude. Je discute encore très souvent avec David et je sais qu’il est très excité pour cette saison et qu’il est mentalement prêt à effacer cette dernière campagne de son esprit. De plus, son trio avec Brière et Pacioretty a probablement été le meilleur du CH en matchs préparatoires, et celui d’Eller, un des moins bons.

Le trio des jeunes est en feu après deux matchs et celui de Desharnais n’a pas encore produit, mais ils n’ont pratiquement pas joué une seule période ensemble depuis le début de la campagne.
Donc après seulement deux matchs, laissez-le tranquille, car je suis convaincu que David peut être un joueur de 55-60 points par saison et deux matchs ne font pas une saison… que ce soit positif ou négatif.  David est tellement dédié à la cause de l’équipe qu’il est un des rares joueurs offensifs avec qui j’ai eu la chance de jouer qui ne se soucie pas de ses statistiques offensives tant et aussi longtemps que son équipe gagne.
 
Une machine

Un petit mot sur la nomination d’Ian Laperrière au poste d’entraîneur adjoint avec les Flyers de Philadelphie.

Premièrement, je crois fortement que si Laviolette a été congédié après trois matchs, c’est que la direction n’était déjà pas convaincue avant le début du camp qu’il était l’homme de la situation pour redresser cette équipe. Par contre, il a eu une chance puisqu’il est un excellent entraîneur et qu’il a eu du succès avec les Flyers auparavant. Malheureusement, tout entraîneur a une date d’expiration après laquelle le message ne passe plus aussi bien et il semble que cette date était à la fin de la dernière campagne.

J’étais bien heureux d’apprendre qu’Ian allait se retrouver derrière le banc à titre d’adjoint à Craig Berube. Lappy est un bon ami et surtout un professionnel exemplaire et un athlète dédié. Ma carrière a changé quand j’ai commencé à m’entraîner avec lui. J’ai toujours cru que j’étais un travaillant, mais j’ai vraiment su c’était quoi être un travaillant et un professionnel en le côtoyant. Ceux qui ont suivi sa carrière savent qu’il était le coéquipier suprême puisqu’il était prêt à tout pour aider son équipe à gagner et à défendre ses coéquipiers. La façon dont sa carrière s’est terminée est l’exemple parfait de ce qu’était Lappy comme joueur de hockey… en bloquant un lancer avec son visage.

Malheureusement, ce dernier coup a laissé des séquelles dont il n’a pas été capable de se remettre pour poursuivre sa carrière à titre de joueur. Le connaissant, je suis persuadé qu’il aura un impact extrêmement positif sur cette équipe qui ira de l’avant.

Il sera aussi le premier entraîneur à être en meilleure forme que tous ses joueurs sans exception. Au cours de la dernière année, Ian a couru son premier marathon, son premier triathlon olympique, son premier triathlon demi-Ironman ainsi que son premier triathlon Ironman à Tremblant en août. Je lui souhaite la meilleure des chances dans ce nouveau défi.



Lien : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter
 

mardi 8 octobre 2013

Habs : Road trip a homecoming for Habs’ Gallagher



Source : Montrealgazette

Link : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter

 There will be an extra element of newness to the Canadiens’ first road trip this season.

It’s their first trip to Western Canada since March 2012 because teams only played within their conference last season following the lockout.

First up for the Canadiens is the Calgary Flames on Wednesday (8 p.m., TSN, RDS, TSN Radio 690), followed by the Edmonton Oilers Thursday, the Vancouver Canucks on Saturday and the Winnipeg Jets next Tuesday.

For Brendan Gallagher, the trip marks his first chance as a Canadien to play on his home turf in Vancouver.

“It’s going to be fun,” said Gallagher, who was born in Edmonton and moved to the Vancouver area when he was 12. “I’m really looking forward to going out west. As soon as the schedule came out, I obviously checked.

“I’ll have a lot of friends and family there and, obviously, you want to play well and get a win.”

While Gallagher’s main family is in Vancouver, most of his cousins and relatives are still in Edmonton, he said.

“It will be fun to get out there and play in front of them.”

Goaltender Carey Price and defenceman Josh Gorges are also from B.C., while forward Travis Moen hails from Saskatchewan.

“It’s always good for team chemistry, leaving early in the season and spending some time together off the ice,” coach Michel Therrien said after practice Monday before the team left for Calgary.

Canadiens captain Brian Gionta didn’t end up taking the team’s charter to Calgary for family reasons, but will try to make it there for the game.

Max Pacioretty, who has been out with an upper-body injury, wore a no-contact jersey on Monday at practice and is travelling with the team.

“We’ll see how he feels tomorrow,” Therrien said. “If he feels good to compete then we’ll definitely put him in the lineup.

“As I always say, you have to be in a position to be able to compete,” Therrien added.

For Michaël Bournival, the Canadiens’ road trip is another first after making his National Hockey League debut Saturday night against the Philadelphia Flyers.

“The coach talked to me right after the morning skate and he told me I’m going to play. I was really excited at that moment,” said Bournival, 21, a Shawinigan native.

His parents and his girlfriend were at the Bell Centre for the milestone event.

“A lot of players encouraged me throughout the game,” Bournival said.

At practice Monday, Brandon Prust filled in for Pacioretty on the line centred by David Desharnais with Daniel Brière.

Therrien acknowledged he expects more from that line.

“We want the competition level to rise,” he said.

The line centred by Lars Eller with Gallagher and Galchenyuk has shone in the team’s first two games. On Monday, the NHL named Eller the second star of the week, noting he has played a role in five of the Habs’ seven goals. Eller is tied for second in the league with five points.

“It’s always good to get a good start, get off on the right foot and create some momentum going forward,” Eller said.

“Now it’s just a matter of keeping that good flow going. We know what we’ve got to do. It’s simple. It’s all about consistency now.”

The three linemates are talking a lot, Gallagher said.

“There are things that we can improve and build on. That’s the fun part about it. Even though we feel like we’re playing pretty well the last couple of games, there are still lots of areas that we can get better in.”

As the Canadiens’ practised Monday, confirmation came that the Philadelphia Flyers had fired coach Peter Laviolette, just three games into the season. The Flyers hired Laviolette in December 2009.

“I had some good years with him, some good memories like going to the Stanley Cup finals in 2010,” said Brière, who played under Laviolette in Philadelphia.

“I feel for him. He’s a good coach. It’s not something that you like to see.

There will be an extra element of newness to the Canadiens’ first road trip this season.
It’s their first trip to Western Canada since March 2012 because teams only played within their conference last season following the lockout.
First up for the Canadiens is the Calgary Flames on Wednesday (8 p.m., TSN, RDS, TSN Radio 690), followed by the Edmonton Oilers Thursday, the Vancouver Canucks on Saturday and the Winnipeg Jets next Tuesday.
For Brendan Gallagher, the trip marks his first chance as a Canadien to play on his home turf in Vancouver.
“It’s going to be fun,” said Gallagher, who was born in Edmonton and moved to the Vancouver area when he was 12. “I’m really looking forward to going out west. As soon as the schedule came out, I obviously checked.
“I’ll have a lot of friends and family there and, obviously, you want to play well and get a win.”
While Gallagher’s main family is in Vancouver, most of his cousins and relatives are still in Edmonton, he said.
“It will be fun to get out there and play in front of them.”
Goaltender Carey Price and defenceman Josh Gorges are also from B.C., while forward Travis Moen hails from Saskatchewan.
“It’s always good for team chemistry, leaving early in the season and spending some time together off the ice,” coach Michel Therrien said after practice Monday before the team left for Calgary.
Canadiens captain Brian Gionta didn’t end up taking the team’s charter to Calgary for family reasons, but will try to make it there for the game.
Max Pacioretty, who has been out with an upper-body injury, wore a no-contact jersey on Monday at practice and is travelling with the team.
“We’ll see how he feels tomorrow,” Therrien said. “If he feels good to compete then we’ll definitely put him in the lineup.
“As I always say, you have to be in a position to be able to compete,” Therrien added.
For Michaël Bournival, the Canadiens’ road trip is another first after making his National Hockey League debut Saturday night against the Philadelphia Flyers.
“The coach talked to me right after the morning skate and he told me I’m going to play. I was really excited at that moment,” said Bournival, 21, a Shawinigan native.
His parents and his girlfriend were at the Bell Centre for the milestone event.
“A lot of players encouraged me throughout the game,” Bournival said.
At practice Monday, Brandon Prust filled in for Pacioretty on the line centred by David Desharnais with Daniel Brière.
Therrien acknowledged he expects more from that line.
“We want the competition level to rise,” he said.
The line centred by Lars Eller with Gallagher and Galchenyuk has shone in the team’s first two games. On Monday, the NHL named Eller the second star of the week, noting he has played a role in five of the Habs’ seven goals. Eller is tied for second in the league with five points.
“It’s always good to get a good start, get off on the right foot and create some momentum going forward,” Eller said.
“Now it’s just a matter of keeping that good flow going. We know what we’ve got to do. It’s simple. It’s all about consistency now.”
The three linemates are talking a lot, Gallagher said.
“There are things that we can improve and build on. That’s the fun part about it. Even though we feel like we’re playing pretty well the last couple of games, there are still lots of areas that we can get better in.”
As the Canadiens’ practised Monday, confirmation came that the Philadelphia Flyers had fired coach Peter Laviolette, just three games into the season. The Flyers hired Laviolette in December 2009.
“I had some good years with him, some good memories like going to the Stanley Cup finals in 2010,” said Brière, who played under Laviolette in Philadelphia.
“I feel for him. He’s a good coach. It’s not something that you like to see.
- See more at: http://www.montrealgazette.com/sports/Road+trip+homecoming+Habs+Gallagher/9008388/story.html#sthash.Ia5C9y0D.dpuf
There will be an extra element of newness to the Canadiens’ first road trip this season.
It’s their first trip to Western Canada since March 2012 because teams only played within their conference last season following the lockout.
First up for the Canadiens is the Calgary Flames on Wednesday (8 p.m., TSN, RDS, TSN Radio 690), followed by the Edmonton Oilers Thursday, the Vancouver Canucks on Saturday and the Winnipeg Jets next Tuesday.
For Brendan Gallagher, the trip marks his first chance as a Canadien to play on his home turf in Vancouver.
“It’s going to be fun,” said Gallagher, who was born in Edmonton and moved to the Vancouver area when he was 12. “I’m really looking forward to going out west. As soon as the schedule came out, I obviously checked.
“I’ll have a lot of friends and family there and, obviously, you want to play well and get a win.”
While Gallagher’s main family is in Vancouver, most of his cousins and relatives are still in Edmonton, he said.
“It will be fun to get out there and play in front of them.”
Goaltender Carey Price and defenceman Josh Gorges are also from B.C., while forward Travis Moen hails from Saskatchewan.
“It’s always good for team chemistry, leaving early in the season and spending some time together off the ice,” coach Michel Therrien said after practice Monday before the team left for Calgary.
Canadiens captain Brian Gionta didn’t end up taking the team’s charter to Calgary for family reasons, but will try to make it there for the game.
Max Pacioretty, who has been out with an upper-body injury, wore a no-contact jersey on Monday at practice and is travelling with the team.
“We’ll see how he feels tomorrow,” Therrien said. “If he feels good to compete then we’ll definitely put him in the lineup.
“As I always say, you have to be in a position to be able to compete,” Therrien added.
For Michaël Bournival, the Canadiens’ road trip is another first after making his National Hockey League debut Saturday night against the Philadelphia Flyers.
“The coach talked to me right after the morning skate and he told me I’m going to play. I was really excited at that moment,” said Bournival, 21, a Shawinigan native.
His parents and his girlfriend were at the Bell Centre for the milestone event.
“A lot of players encouraged me throughout the game,” Bournival said.
At practice Monday, Brandon Prust filled in for Pacioretty on the line centred by David Desharnais with Daniel Brière.
Therrien acknowledged he expects more from that line.
“We want the competition level to rise,” he said.
The line centred by Lars Eller with Gallagher and Galchenyuk has shone in the team’s first two games. On Monday, the NHL named Eller the second star of the week, noting he has played a role in five of the Habs’ seven goals. Eller is tied for second in the league with five points.
“It’s always good to get a good start, get off on the right foot and create some momentum going forward,” Eller said.
“Now it’s just a matter of keeping that good flow going. We know what we’ve got to do. It’s simple. It’s all about consistency now.”
The three linemates are talking a lot, Gallagher said.
“There are things that we can improve and build on. That’s the fun part about it. Even though we feel like we’re playing pretty well the last couple of games, there are still lots of areas that we can get better in.”
As the Canadiens’ practised Monday, confirmation came that the Philadelphia Flyers had fired coach Peter Laviolette, just three games into the season. The Flyers hired Laviolette in December 2009.
“I had some good years with him, some good memories like going to the Stanley Cup finals in 2010,” said Brière, who played under Laviolette in Philadelphia.
“I feel for him. He’s a good coach. It’s not something that you like to see.
- See more at: http://www.montrealgazette.com/sports/Road+trip+homecoming+Habs+Gallagher/9008388/story.html#sthash.Ia5C9y0D.dpuf
There will be an extra element of newness to the Canadiens’ first road trip this season.
It’s their first trip to Western Canada since March 2012 because teams only played within their conference last season following the lockout.
First up for the Canadiens is the Calgary Flames on Wednesday (8 p.m., TSN, RDS, TSN Radio 690), followed by the Edmonton Oilers Thursday, the Vancouver Canucks on Saturday and the Winnipeg Jets next Tuesday.
For Brendan Gallagher, the trip marks his first chance as a Canadien to play on his home turf in Vancouver.
“It’s going to be fun,” said Gallagher, who was born in Edmonton and moved to the Vancouver area when he was 12. “I’m really looking forward to going out west. As soon as the schedule came out, I obviously checked.
“I’ll have a lot of friends and family there and, obviously, you want to play well and get a win.”
While Gallagher’s main family is in Vancouver, most of his cousins and relatives are still in Edmonton, he said.
“It will be fun to get out there and play in front of them.”
Goaltender Carey Price and defenceman Josh Gorges are also from B.C., while forward Travis Moen hails from Saskatchewan.
“It’s always good for team chemistry, leaving early in the season and spending some time together off the ice,” coach Michel Therrien said after practice Monday before the team left for Calgary.
Canadiens captain Brian Gionta didn’t end up taking the team’s charter to Calgary for family reasons, but will try to make it there for the game.
Max Pacioretty, who has been out with an upper-body injury, wore a no-contact jersey on Monday at practice and is travelling with the team.
“We’ll see how he feels tomorrow,” Therrien said. “If he feels good to compete then we’ll definitely put him in the lineup.
“As I always say, you have to be in a position to be able to compete,” Therrien added.
For Michaël Bournival, the Canadiens’ road trip is another first after making his National Hockey League debut Saturday night against the Philadelphia Flyers.
“The coach talked to me right after the morning skate and he told me I’m going to play. I was really excited at that moment,” said Bournival, 21, a Shawinigan native.
His parents and his girlfriend were at the Bell Centre for the milestone event.
“A lot of players encouraged me throughout the game,” Bournival said.
At practice Monday, Brandon Prust filled in for Pacioretty on the line centred by David Desharnais with Daniel Brière.
Therrien acknowledged he expects more from that line.
“We want the competition level to rise,” he said.
The line centred by Lars Eller with Gallagher and Galchenyuk has shone in the team’s first two games. On Monday, the NHL named Eller the second star of the week, noting he has played a role in five of the Habs’ seven goals. Eller is tied for second in the league with five points.
“It’s always good to get a good start, get off on the right foot and create some momentum going forward,” Eller said.
“Now it’s just a matter of keeping that good flow going. We know what we’ve got to do. It’s simple. It’s all about consistency now.”
The three linemates are talking a lot, Gallagher said.
“There are things that we can improve and build on. That’s the fun part about it. Even though we feel like we’re playing pretty well the last couple of games, there are still lots of areas that we can get better in.”
As the Canadiens’ practised Monday, confirmation came that the Philadelphia Flyers had fired coach Peter Laviolette, just three games into the season. The Flyers hired Laviolette in December 2009.
“I had some good years with him, some good memories like going to the Stanley Cup finals in 2010,” said Brière, who played under Laviolette in Philadelphia.
“I feel for him. He’s a good coach. It’s not something that you like to see.
- See more at: http://www.montrealgazette.com/sports/Road+trip+homecoming+Habs+Gallagher/9008388/story.html#sthash.Ia5C9y0D.dpuf


Link : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter
 

lundi 7 octobre 2013

Canadiens : Lars Eller, un joueur d'impact?



Source : Tvasports


Lien : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter



Lars Eller a le talent pour devenir un joueur d’impact dans la Ligue nationale de hockey. Il le sait et il a l’intention de le démontrer.

«Je dois y croire, a dit calmement Eller après une sortie d’un but et une aide contre les Flyers de Philadelphie, samedi. Je dois avoir la mentalité que je peux être le meilleur attaquant sur la glace. C’est important d’y croire.»

À 24 ans, le joueur d’avant se sent prêt pour de plus grandes missions. Avant sa blessure subie aux mains d’Eric Gryba au premier tour des récentes séries contre les Sénateurs d’Ottawa, il se dirigeait dans la bonne direction.

En deux matchs depuis le début de la saison, il n’a pas perdu de temps pour retrouver le droit chemin.
«J’aime me lancer des défis et je veux être un des meilleurs, a répondu le Danois. C’est aussi une question de confiance, mais il n’y a pas simplement ça. Je profite du jeu de mes coéquipiers de trio, (Alex) Galchenyuk et (Brendan) Gallagher.»

«En ce moment, tout se déroule parfaitement, mais il y aura aussi des périodes plus creuses, a-t-il rappelé. Quand nous traverserons un mauvais passage, on devra se souvenir de nos bonnes rencontres.»

Galchenyuk, qui a obtenu quatre aides en deux matchs, a aussi envoyé des fleurs à Eller.
«Je vois un joueur extrêmement confiant sur la glace, c’est vraiment agréable de jouer avec lui, a souligné le numéro 27. Pour moi, Lars est déjà un joueur d’impact dans la LNH, pas juste pour notre équipe.»

La fameuse confiance

Dans un autre coin du vestiaire, le gardien Carey Price a également glissé quelques mots au sujet d’Eller.

«Lars est un très bon joueur, on a toujours vu son potentiel, a-t-il expliqué. Comme tous les joueurs, c’est toujours une question de confiance. Au hockey, elle dicte pratiquement tout.»

Sur une note plus personnelle, Price aura hâte de sauter dans l’avion en direction de l’Alberta et de la Colombie-Britannique.

«J’ai toujours aimé ce voyage dans l’Ouest, j’ai beaucoup de famille en Colombie-Britannique et en Alberta, a-t-il précisé. C’est toujours plaisant de jouer devant les siens.»
Le Tricolore fera des arrêts à Calgary, Edmonton, Vancouver et Winnipeg.

Frustration

Travis Moen et Ryan White ont chacun jeté les gants dans les dernières minutes du match contre Luke Schenn et Wayne Simmonds, respectivement. Ce n’était toutefois pas une rencontre aussi violente que celle de mardi contre les Maple Leafs de Toronto.

Le défenseur P.K. Subban a vu beaucoup d’action face aux Flyers avec un temps d’utilisation de 28:31 min. Il a passé près de 10 minutes sur la glace en supériorité numérique.


Lien : Youtube channel 
          My facebook page
          My Twitter